Depuis 1967

André Chaudet
Depuis1967
  • Le Caveau Bugiste est né en 1967 de l’association de 6 vignerons du pays : André et Jean Chaudet, Henri Guillon, Louis Michaud, Paul Pinet et Raymond Prémillieu.

    • Depuis 50 ans, les différents associés se sont toujours attachés à faire perdurer les mêmes valeurs :



      TRADITION ACCUEIL QUALITÉ
      .

Réflexion des années 1970 retrouvée dans nos archives

C’est pour répondre à une demande en constante évolution que ce groupement a été créé.


Le client recherche un produit à la fois rigoureux et constant, avec une signature "au palais". Il souhaite pouvoir reconnaître le vin malgré les variations de millésime. D’autre part, il faut produire en quantités suffisantes pour pouvoir fournir le client tout au long de l’année, jusqu’à la commercialisation de la récolte suivante. Enfin, les coûts de production doivent rester compatibles avec le marché et les capacités d’autofinancement de l’entreprise.

Les débuts

Avant leur regroupement les vignerons du Caveau Bugiste exploitent déjà leurs vignes et vendent leurs productions en bouteilles. C’est en 1967 que se fait le groupement des efforts et de la récolte, et grâce aux résultats encourageants (malgré les difficultés inhérentes à toute entreprise nouvelle), il est décidé de poursuivre et de développer l’affaire en lui donnant le cadre juridique de GAEC en 1968. Un local suffisamment vaste est aménagé. Les moûts ou les vins sont assemblés au mieux pour réaliser une gamme de produits.


Le travail des adhérents est spécialisé, chacun exerce une responsabilité précise. Le groupement rassemble les compétences de chacun et permet ce partage des tâches. Rares sont ceux qui réunissent la triple aptitude de bon viticulteur, bon vinificateur et de bon commerçant. Pour arriver à la production de vins de qualité, les vignerons du Caveau Bugiste ont développé une courageuse politique d’investissement qui a permis de passer de 14 000 en 1967 à près de 400 000 bouteilles par an, sans dommage bien au contraire sur la qualité. Ces investissements les libèrent des servitudes techniques, et permettent de consacrer plus de temps aux clients.

Les associés du Caveau Bugiste

La politique publicitaire

Elle est déjà tracée : on préfère se faire connaître sur les foires (foire de Bourg-en-Bresse, concours de volailles, etc) en offrant la dégustation, et favoriser ainsi le bouche à oreille, plutôt que faire de la "figuration" dans la presse.

Dès les premières années, le Caveau Bugiste participe aux grands concours (Paris et Mâcon) et la qualité de ses vins est souvent récompensée par des médailles.

Les vignerons du Caveau Bugiste vont aussi faire un gros travail de promotion auprès des restaurateurs de la région, et leurs tournées de livraison restent encore leur principal débouché, avec la vente à la propriété.

Créer un attrait touristique

L’implantation géographique du Caveau Bugiste aurait pu être un lourd handicap : loin des grandes villes et des grands axes de communication, dans un village sans autres commerces ni réel attrait touristique, et de plus, à l’écart de la route départementale, on ne peut pas compter sur la clientèle de passage. Il faut donc créer un attrait touristique supplémentaire au caveau de dégustation. C’est ainsi que seront créés le Diaporama, les jeux d’enfants, le Musée des Traditions Vigneronnes, et le Musée des Outils de la Pierre. Le cadre intérieur et extérieur est régulièrement amélioré et enrichi de nouvelles œuvres.

Enfin, depuis sa création, le Caveau Bugiste cherche toujours à surprendre sa clientèle en proposant de nouvelles variétés. Ayant démarré avec 4 blancs et 3 rouges, la gamme s’est enrichie au fil des années : pétillants, rosés, alcools, cépages rares, crûs ou vinifications particulières, il semble désormais difficile de déguster toute la gamme (31 références) en une seule visite.

 
Le Caveau Bugiste
Bien sûr, le Caveau Bugiste a évolué.
Parmi les 6 membres fondateurs, la plupart a disparu.
Seul Jean Chaudet est encore en activité.
Mais avec la relève, l’esprit du Caveau est resté le même.
Il peut se résumer en quelques mots :

Tradition, Accueil, Qualité

Aujourd'hui, les vignerons du Caveau Bugiste sont Yannick Chaudet, Serge Malik et Clément Metge.